Le guide de l’entretien des pièces Mercury Hors-Bord : Prolongez la durée de vie de votre moteur

Mercury Hors-Bord

Publié le : 29 novembre 20236 mins de lecture

La durée de vie d’un hors-bord peut être prolongée en prenant soin du moteur. Effectivement, comme un technicien l’a si bien dit, l’entretien de son moteur Mercury contribue à la prolongation de sa durée de vie. Il aide également à la conservation de sa fiabilité de manière à bénéficier de l’extension de vie du moteur pouvant aller jusqu’à 5 ans. Aussi, suivez ces quelques conseils pour entretenir les pièces de votre hors-bord Mercury, et profitez longtemps de votre équipement !

L’entretien annuel du moteur 2 ou 4 temps

Les pièces Mercury hors-bord requièrent un entretien annuel pour l’optimisation de la durée de vie du moteur. Quelle que soit la marque du moteur, les points de contrôle à réaliser sont pratiquement les mêmes.

Les étapes suivantes sont à réaliser successivement afin de prendre soin du moteur :

  • Enlèvement de l’hélice de l’embase
  • Dépose de l’embase
  • Vidange de l’embase, visant à s’assurer de l’absence totale d’eau
  • Pendant la vidange de l’embase, la turbine doit être déposée et contrôlée. Au besoin, il faut la remplacer. Il en est de même pour la cuvette et le corps de pompe, qui doivent également être remplacés si nécessaire
  • Remplacement des joints de plaque de pompe à eau. La remise des anciens n’est pas recommandée dans la mesure où cela ne sera pas bénéfique à l’étanchéité
  • Remontage de l’ensemble de la pompe à eau
  • Remise de l’huile d’embase neuve dans l’embase Mercury et remplacement des joints de vidange d’embase
  • Graissage de l’arbre d’hélice et de l’hélice, puis remise en place de cette pièce
  • Repose de l’embase sur le moteur
  • Remplacement des filtres : essence et décanteur
  • Dépose, nettoyage et contrôle du thermostat, et remplacement au besoin
  • Dépose et contrôle des bougies, et remplacement au besoin
  • Graissage des articulations du moteur
  • Pulvérisation de produit anti-corrosion sur le moteur du hors-bord
  • Dans le cas où le bateau ne servira pas de suite après l’entretien, alors qu’il reste de l’essence dans le réservoir, vous pouvez y mettre du stabilisateur de carburant. Cela permet de conserver l’essence et de prendre soin du circuit d’essence du moteur
  • Pour terminer, il faut faire tourner le moteur aux ouïes de rinçage, ou dans un bac d’eau douce pendant une vingtaine de minutes de manière à s’assurer que tout est normal

L’entretien systématique et régulier sur les pièces

Dans la mesure du possible, il est préférable de privilégier le remplacement des pièces par des éléments de qualité. Vous pouvez en trouver auprès de piecesbateaux.com, en choisissant soigneusement la pièce adaptée à la marque du moteur.

A titre d’information, voilà les révisions et remplacements systématiques à réaliser sur certaines pièces :

  • La courroie de distribution du moteur hors-bord est à remplacer tous les 5 ans
  • La turbine doit être vérifiée tous les ans. Dans ce contexte, il faut contrôler l’état général pour s’assurer que le corps n’est pas déformé, qu’il ne manque aucune pale, qu’il n’y a aucune trace de brûlure et que la turbine n’est pas cramée. Au même titre, il faut vérifier le moyeu plastique du milieu et s’assurer qu’il n’est pas dénoyauté. A la moindre anomalie, elle doit être remplacée.
  • La cuvette abritant la turbine ne doit pas être creusée à l’intérieur et le corps de la pompe ne doit ni être déformé, ni cramé, sinon, changement à opérer sur les pièces défectueuses
  • La vérification du thermostat se fait aussi tous les ans dans la mesure où cet élément contribue au refroidissement correct du moteur. Le contrôle consiste à faire chauffer le moteur et à observer l’ouverture du chapeau. Le cas échéant, il faut réessayer pour être sûr que le temps de chauffage est suffisant. Sinon, il faut remplacer le thermostat
  • Les bougies font partie des points de contrôle annuels. Si la pièce n’est pas en bon état ou que l’électrode est endommagée, il convient de changer les éléments défaillants.

Les autres attentions à observer pour l’entretien du moteur de hors-bord

Prendre soin de son bateau permet de prolonger la vie du moteur, mais aussi de mieux profiter de son bateau au printemps. L’hivernage fait partie intégrante des tâches de fin de saison, et il est recommandé après chaque saison ou après un trajet de 100 heures.

Sinon, il est toujours utile de suivre les instructions et les règles d’entretien de l’embarcation par le biais des documents du fabricant. Au moindre doute, il vaut mieux appeler un mécanicien pro, doté d’un œil professionnel pour s’en occuper.

Dans tous les cas, il faut retenir que l’entretien du moteur permet de limiter les surconsommations de carburants, ainsi que les fuites, mauvaises odeurs ou les problèmes de démarrage.

Plan du site