De nos jours, il y a de plus en plus d’instituts de beauté, partout en France. Et pour cause. La demande est toujours grandissante ! En ouvrant un est une excellente idée si vous êtes esthéticienne, ou si vous souhaitez le devenir. Toutefois, il y a quelques questions à se poser avant de se lancer.

1. Est-ce que j’ai les compétences nécessaires pour ouvrir un institut de beauté ?

Avant de sauter le pas et d’ouvrir un institut de beauté, vous devez avoir certaines aptitudes professionnelles indispensables. En effet, pour devenir esthéticienne et ainsi pouvoir ouvrir votre propre institut de beauté, vous devez maîtriser plusieurs compétences. Vous pouvez les acquérir lors d’un CAP esthétique (il s’agit d’un certificat d’aptitude professionnelle). Si vous êtes en reconversion professionnelle, il existe de nombreux centres de formation dans toute la France. De plus, les frais liés à cette formation peuvent être partiellement ou entièrement pris en charge grâce à votre CPF (Compte personnel de formation). Ce CPF permet à tous les actifs de cumuler des droits à la formation tout au long de leur vie professionnelle. Une fois cette certification professionnelle obtenue, vous pouvez ouvrir sereinement votre propre institut de beauté.

2. Comment réaliser une étude de marché en esthétique ?

Avant toute chose, vous devez impérativement réaliser une étude de marché en esthétique. Vous devez donc effectuer une analyse de l’offre en instituts de beauté dans le secteur choisi ainsi que de la demande des consommateurs. Cette analyse vous permet de vous démarquer de votre potentielle concurrence. Il y a de nombreuses questions à se poser pour réaliser une étude de marché efficace. Premièrement, vous devez vous demander quels types de clients votre institut de beauté souhaite attirer, et quels sont leurs besoins.

Ensuite, vous devez analyser les différents instituts de beauté implantés dans votre secteur. Quels tarifs proposent-t-ils ? Quelles sont les prestations proposées ? Une fois ces questions posées, vous allez pouvoir vous poser une dernière question : comment votre institut de beauté va se démarquer des autres ? Grâce à toutes ces questions et réponses, vous pourrez réaliser une étude de marché fiable et efficace.

Pour y arriver, vous avez le choix. Vous pouvez faire appel à un professionnel. Celui-ci est chargé de réaliser cette étude de marché pour vous. Mais vous pouvez également le faire vous-même. Pour cela, c’est très simple. Vous n’avez qu’à vous rendre dans le secteur choisi et aller à la rencontre de certains clients, habitants de quartier, etc. Néanmoins, cette solution est bien plus longue que la première.

3. Quels types de prestations vais-je offrir à mes clients ?

Vous devez prévoir, au préalable, quels types de prestations vous allez offrir à vos futurs clients et clientes. En effet, les instituts de beauté offrent un grand nombre de prestations possibles. Vous y retrouverez la manucure, la pédicure, le maquillage, la coiffure ou encore l’épilation. Vous pouvez, bien entendu, offrir plusieurs prestations différentes à vos clients. Toutefois, vous devez être en possession du matériel adéquat. Vous avez également la possibilité de vous spécialiser sur une seule prestation. Par exemple, vous pouvez décider d’ouvrir un salon de manucure. Ceux-ci sont de plus en plus répandus, et la demande est toujours grandissante.

En plus des prestations, vous devez prévoir quels types de produits vous allez utiliser dans votre institut. Par exemple, si votre institut de beauté est plutôt orienté vers le bio, alors vous pouvez proposer des produits cométiques naturels, constitués sans produits chimiques et irritants. Vous pouvez ainsi proposer à vos futurs clients des soins pour la peau du visage ou du corps à base de produits bio.

4. Ai-je un budget suffisant pour ouvrir un institut de beauté ?

Cette question peut paraître futile mais elle ne l’est pas. Vous devez être en possession d’un budget suffisant pour ouvrir votre institut de beauté sans soucis. Vous devez savoir que cela peut revenir relativement cher. En effet, il y a de nombreux frais à prendre en compte. Premièrement, le local. Allez-vous l’acheter ou plutôt le louer ? Si vous optez plutôt pour la première solution, vous devez avoir l’accord de votre banque. Vous devez également prévoir les frais liés aux salaires de vos futurs employés. Ceux-ci peuvent représenter une grande partie de vos dépenses mensuelles. Ensuite, il y a les frais liés aux stocks et aux produits dont vous allez avoir besoin quotidiennement. Après avoir calculé toutes ces dépenses, vous pourrez savoir si votre budget est suffisant, ou pas.