Le calorifugeage des tuyaux est moins connu que l’isolation des combles. Pourtant, son efficacité est souvent très impressionnante et la rentabilité très courte de l’isolation pousse de nombreux particuliers à sauter le pas pour profiter d’économies d’énergie.

Comment bénéficier de travaux gratuits ?

Le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude sanitaire fait partie des travaux d’isolation qu’il est possible de se faire rembourser grâce aux aides accordées par l’État, comme le crédit d’impôt ou les Certificats d’économies d’énergie (qu’on appelle aussi prime énergie).

Cette prime énergie est particulièrement favorable aux particuliers comme aux syndicats de copropriété, car elle permet de bénéficier de travaux gratuits (ou quasiment gratuits dans le cas des particuliers vivant dans une maison individuelle).

Pour bénéficier de la gratuité des travaux, il est possible de faire appel directement à des fournisseurs d’énergie pour négocier le montant de la prime, ou de passer par un organisme chargé de mettre en contact un particulier ou un syndicat de copropriété avec un artisan habilité à réaliser les travaux et un fournisseur d’énergie pouvant en rembourser le montant. Attention, la manière de gérer un cas fortuit n’est parfois pas la même, pensez à bien lire les conditions générales d’utilisation.

Les bienfaits du calorifugeage

Parmi tous les travaux d’isolation d’un logement, la calorifugeage des tuyaux fait partie des plus rapides et des plus économiques. La température de l’eau chaude qui part d’une chaudière collective est d’environ 55°C. Si les tuyaux passent par des pièces mal isolées et non chauffées, on estime que la perte de chaleur est d’environ 10°C au point d’arrivée. Conséquence : la quantité d’eau consommée est plus grande, et la chaudière doit travailler plus longtemps pour maintenir la température.

Le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude sanitaire permet d’éviter cette déperdition importante de chaleur. Dans les cas les plus extrêmes, cette technique d’isolation permet aussi d’éviter le givre, la condensation ou encore le gel sur les tuyaux.

Cette technique d’isolation est aussi très rapide à mettre en œuvre : dans des petits logements, on parle de quelques heures seulement. Il suffit simplement de poser des manchons d’isolant sur les tuyaux pour les protéger. Une opération rapide et peu coûteuse !

Que faire en cas de problème ?

Les organismes de mise en relation des particuliers avec les fournisseurs d’énergie et les entreprises sont bien évidemment soumis au droit français et au Code de la Consommation. Toutefois, lisez bien les conditions d’utilisation générales avant de faire votre choix.

Quand vous faites une demande pour des travaux de calorifugeage, vous devrez fournir certaines informations personnelles dont les données seront conservées de manière totalement confidentielle, en accord avec la législation. Vous disposez d’un droit de rétractation de 14 jours à partir de l’acceptation des travaux, sans avoir à payer de pénalité.

Attention, si vous faites appel à un organisme extérieur pour faire les demandes de CEE, celui-ci ne peut être tenu pour responsable de l’avancement des travaux ni de leur réalisation. Vérifiez donc bien la réputation de l’entreprise et sa capacité à réaliser des travaux efficaces : l’artisan doit notamment disposer du label RGE (reconnu garant de l’environnement), une qualification qui permet de certifier que l’entreprise réalisera des travaux disposant d’une performance énergétique satisfaisante.

Attention, certains organismes de mise en relation ont une définition bien plus large des cas de force majeure. Si vous estimez avoir été victime de clauses abusives, n’hésitez pas à demander conseil à un avocat compétent en droit de la consommation.