Ça fait un petit moment un petit moment que je souhaite écrire cet article, mais j’hésitais… Un blog de critique littéraire qui parle de musique… Mouai…

Mais si je veux parler de musique aujourd’hui, c’est justement parce qu’elle est lié à la lecture.

J’ai passé une année sur Paris et mon rythme de lecture était de 1 livre par semaine. Les nombreuses heures passés dans les transports en commun aide beaucoup.
Depuis que je suis rentrée dans le sud, j’ai repris ma voiture, ce qui implique que je lis beaucoup moins (1 livre par mois en moyenne), mais bien souvent celle-ci s’accompagne de musique.

Certains trouvent ça hallucinant que l’on puisse lire un bouquin en ayant une chanson dans la tête. Certains ne peuvent pas se concentrer quand il y a du bruit autour d’eux. Pourtant, quand je vivais à Paris, c’était justement un moyen d’être au calme, d’être dans ma bulle, dans mon monde et faire en sorte que l’on ne me dérange pas. Et oui, si vous ne le savez pas encore, sachez que lorsque l’on a des écouteurs, on se fait beaucoup moins aborder. Surtout à Paris ou c’est monnaie courante. A partir du moment ou j’enfile mes écouteurs (je ne sais pas si on peu vraiment dire ça pour des écouteurs :) ), plus rien autour n’existe, seule la musique et mon histoire vivent dans ma tête.

Écouter de la musique en même temps qu’on li, pour moi c’est comme regarder un film avec la petite musique de fond pour faire ressortir tes émotions. Et c’est hallucinant ce que j’ai pu écouter et qui colle parfaitement aux histoires que je découvrais, et ça marche avec tous les genres : thriller, psychologique, roman, biographie…

J’ai comme tout le monde je suppose, mes chanteurs, groupe de musique, et CD préférés. Certains sont parfait pour lire un bouquin.

J’écoute également Muse, ça marche avec tout leurs albums mais j’écoute essentiellement l’album « Origin of Symmetry« , bien que leur dernier album semble être également un bon album pour être écouté en lisant.