L’estimation d’œuvre d’art gratuite n’est pas déterminée au hasard. C’est l’aboutissement de facteurs qui sont mis en balance les uns avec les autres. Cela va au-delà de l’esthétique ou des noms attachés. Lors de la valorisation de l’art, tenez compte de toutes les dynamiques et de la manière dont elles s’affectent.

L’histoire de la pièce est un bon point de départ.

La provenance est l’histoire de la propriété, des expositions et des ventes d’une œuvre d’art. Il est utilisé à la fois pour déterminer l’authenticité et comme moyen de projeter une valeur potentielle. Une œuvre appartenant à des collectionneurs renommés ou présentée dans un musée ou une exposition de premier plan présente une validation supplémentaire en ce qui concerne l’importance de la pièce. Cela peut contribuer à la valeur d’une œuvre d’art. Regardez aussi à quelle fréquence cette œuvre a été vendue ou mise aux enchères. Certaines œuvres qui ont été vendues fréquemment peuvent être contaminées par l’esprit des collectionneurs, ce qui en diminue la valeur potentielle. La rareté, surtout lorsqu’elle est associée à la demande, peut avoir un impact important sur l’estimation d’œuvre d’art.

L’état du travail doit être examiné avec un œil critique.

Idéalement, la pièce sera dans son état d’origine, mais ce n’est pas toujours le cas. Tout travail de restauration effectué doit être homogène et ne pas affecter l’intention de l’artiste. Les techniques, telles que l’inpainting, devraient être minimes afin d’obtenir une valeur plus élevée. L’inpainting, c’est quand un restaurateur, ou parfois un collectionneur, a rempli ou réparé une partie de la peinture en raison de dommages ou d’une desquamation. Cela a également été fait pour censurer ou changer les peintures. Soyez à l’affût des modifications évidentes. Les facteurs importants sont les changements d’état, les restaurations possibles, les effets de toute modification de l’intégrité physique d’une pièce ou de sa qualité visuelle. Si l’un de ces facteurs est présent, la valeur de l’œuvre d’art se détériore à un rythme effrayant. Inutile de dire que l’état d’origine est hautement souhaitable.

Le sujet de la pièce ne peut être négligé.

Différents sujets peuvent être dictés par les tendances de certaines époques ou par l’accent mis sur un genre particulier. Consultez les résultats des enchères et les articles sur l’histoire de l’art pour voir ce qui est typique pour certains mouvements artistiques ou artistes. Sans surprise, les œuvres controversées ou les œuvres d’art qui décrivent des sujets difficiles ont un marché très spécialisé et les belles œuvres attirent un public plus large. Certains sujets vont et viennent de la mode au fil du temps. Toutes les pièces ne sont pas intéressantes pour tout le monde, indépendamment de l’artiste et de l’état général de la pièce. Il convient également de noter que les artefacts et objets rares sont toujours plus souhaitables que les objets courants. La rareté est donc également un facteur important dans la procédure de détermination du prix. Logiquement, la valeur a souvent beaucoup à voir avec la technique dans laquelle la pièce a été réalisée. Toutefois, si vous avez encore des doutes, parlez à un consultant en art ou à un évaluateur. Les marchands d’art disposent également des ressources nécessaires pour déterminer la valeur. Rappelez-vous de demander une évaluation de détail au lieu d’une évaluation d’assurance. Il existe différents facteurs d’estimation d’œuvre d’art gratuite à des fins d’assurance et ne doivent pas être utilisés pour jauger le marché.