Comment organiser l’enterrement d’un proche ?

enterrement

Publié le : 28 juin 20226 mins de lecture

En guise de dernier hommage à un proche décédé, la famille et les proches du défunt souhaitent lui offrir les plus belles funérailles. Un enterrement représente un événement important nécessitant une bonne organisation. Dans ce contexte, découvrez comment organiser l’enterrement d’un proche, avec tous les détails à retenir pour faire honneur à la famille.

Qu’est-ce que l’enterrement ?

En premier lieu, il faut savoir distinguer la différence entre un enterrement et une inhumation. L’inhumation est un rite funéraire pratiqué dans le monde entier, qui consiste à enfouir le corps ou le cercueil contenant le corps du défunt dans le sol et marquer cela par une plaque funéraire, vous retrouverez toutes les informations nécessaire sur le coq funéraire  Cela peut être aussi bien à même la terre ou dans un caveau aménagé dans le sol à l’intérieur de la tombe. Après l’inhumation, la tombe ou le monument funéraire est aménagé pour faire ressortir un site propre et présentable. Ce rite datant du début de l’humanité fait partie intégrante de la cérémonie d’obsèques, représentée communément par le terme enterrement.

Quel délai pour l’organisation d’un enterrement ?

Le délai d’organisation d’un enterrement est précis, mais varie en fonction d’un pays. En France, le Code Général des Collectivités Territoriales détermine plusieurs cas de figures selon le lieu de décès. A titre d’exemple, pour un décès ayant eu lieu en France, le délai autorisé est de 24 heures à 6 jours. L’enterrement pour un décès ayant lieu dans les collectivités d’Outre-mer, en Nouvelle Calédonie ou à l’étranger doit être terminé dans les 6 jours. A noter que ces délais sont calculés en jours ouvrés.

En cas de force majeure, il est toujours possible de prolonger le délai légal, sous réserve de fournir un argument tangible et des justificatifs. Cette prolongation permet d’organiser l’enterrement dans les règles, et la demande doit être adressée aux autorités, notamment auprès de la préfecture ou sous-préfecture du lieu d’inhumation. Les documents à fournir pour justifier la demande sont entre autres :

  • Le document officiel délivré par les pompes funèbres ou la mairie ;
  • Le certificat médical de décès ;
  • L’acte de décès ;
  • Les documents mentionnant l’identité du défunt, la date et le lieu de son décès, le type d’obsèques choisi et le motif de la demande de dérogation ;
  • L’autorisation de fermeture du cercueil émanant de la mairie du lieu de décès ;
  • L’autorisation d’inhumation délivrée par la mairie du lieu d’enterrement.

Quelles étapes pour le déroulement de la cérémonie de mise en terre ?

Que l’enterrement du défunt se fasse en pleine terre ou dans un caveau, les employés des pompes funèbres se chargent toujours de l’organisation. Dans ce contexte, celles-ci déterminent avec la famille tous les détails adoptés lors des obsèques, allant des articles funéraires à la mise en terre, et passant par le cercueil, le transport et la cérémonie. D’autre part, les formalités et démarches administratives sont à la charge de la société des pompes funèbres qui ont été choisies pour la réalisation de la cérémonie. En fonction du contrat souscrit entre les deux parties, le défunt peut être mis en un funérarium ou une chambre funéraire jusqu’à l’enterrement. Ainsi, dans ce cas, les proches peuvent s’y rendre pour un recueillement autour de la dépouille avant les obsèques proprement dites.

Il est possible que le défunt ait déjà donné des instructions avant son décès, et dans ce cas, il est impératif de respecter et de tenir compte de ses dernières volontés lors de l’organisation de l’enterrement. Cela commence par le choix du lieu d’enterrement, soit dans une propriété privée, au sein d’un caveau familial ou dans un cimetière. Dans tous les cas, une autorisation d’inhumation doit être demandée auprès de la mairie de l’endroit choisi.

Quelques conseils pour un bel hommage personnalisé à un défunt proche

Même si vous avez confié l’organisation de l’enterrement d’un proche à une société des pompes funèbres, vous pouvez faire quelque chose pour lui rendre un hommage à son image. Ainsi, mises à part les démarches administratives qui sont de son ressort, vous pouvez choisir quelques articles funéraires reflétant la personnalité de votre proche. Cela peut être le cercueil et le bouquet funéraire, mais également la plaque funéraire personnalisée qui sera placée sur sa tombe. Effectivement, étant donné la diversité des plaques tombales, il est important d’y accorder plus d’attention, pour choisir notamment un article qui pourra résister aux intempéries.

Ainsi, les proches pourront choisir les textes et la photo, ainsi que la matière et la forme. D’autant plus que lecoqfuneraire.fr dispose dans son catalogue de nombreux articles funéraires destinés à honorer la mémoire du défunt. Il suffit de déterminer les critères de choix pour chaque article, en fonction de la personnalité du proche décédé.

Plan du site