De nombreux entrepreneurs optent pour l’ouverture d’une franchise, plutôt que de monter leur propre boîte. Cette alternative présente effectivement de nombreux avantages comme les démarches administratives plus simples. Vous bénéficiez en outre d’un appui marketing et opérationnel de l’enseigne que vous représentez. Vous profitez également de la notoriété de la marque, qui constitue un atout publicitaire non négligeable. Le plus important est de bien choisir votre domaine d’activité et de connaître tous les détails de ce type de contrat. Vous devez également respecter toutes les étapes à suivre pour ouvrir votre entreprise.

Effectuer des recherches au préalable

Lorsque vous envisagez l’ouverture d’une franchise en France, vous devez vous informer sur le principe de ce type de contrat. Vous devez vous informer davantage sur le mode de fonctionnement et sur les critères à prendre en compte pour faciliter le choix de l’enseigne avec laquelle vous allez collaborer. Il vous est possible d’effectuer des recherches rapides sur des sites spécialisés comme observatoiredelafranchise.fr ou en consultant un annuaire de Franchise. Ces derniers vous indiquent également les opportunités du moment ou les offres correspondant à vos attentes et à vos besoins. Une fois que vous avez sélectionné les enseignes qui vous intéressent, vous pouvez alors accomplir des recherches complémentaires. Le choix de l’établissement dépend ensuite de nombreux paramètres, tout aussi importants les uns que les autres. Vous devez identifier le type d’entreprise que vous voulez diriger : restaurant, technologie, fleuriste… Étudiez le coût qui inclut les frais d’adhésion, les frais de formation, la location de propriété, les différents équipements ou encore l’assurance. Prenez aussi note des politiques internes, afin de soulever les différentes contraintes et conditions auxquelles vous devez vous soumettre. Vous pouvez trouver ces données en ligne ou en demandant un document spécifique auprès du franchiseur. N’hésitez pas non plus à participer aux journées découvertes où un responsable peut répondre à vos questions.

Connaître toutes les clauses de votre contrat

Une fois que vous avez choisi de créer une franchise, vous devez signer un contrat auprès de votre franchiseur. Il a des valeurs légales puisqu’il vous accorde systématiquement les droits légaux pour ouvrir votre magasin. Bien évidemment, ce document est soumis à une longue liste de règlements et de règles à respecter. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez avoir plus d’éclaircissement, il est préférable de s’adresser à un avocat. Il saura déchiffrer toutes les conditions écrites en petits caractères afin que vous puissiez avoir toutes les données en main. Cela vous évite les mauvaises surprises au fil des années. Recherchez dans le contrat les promesses faites par votre franchiseur pour qu’il n’y ait pas de mauvaises interprétations. Il en va de même pour les règles relatives aux prix, aux fournisseurs, à la protection du territoire, au transfert de propriété, au recrutement du personnel, aux redevances et à la formation. Sachez que vous avez le droit de négocier les termes du contrat en fonction de vos besoins et de vos attentes.

Investir dans votre future entreprise

Pour ouvrir une franchise, il est important de définir le budget nécessaire pour ce type de projet. Vous devez impérativement disposer des fonds qui vous permettront de couvrir tous les coûts et les frais qui y sont relatifs. D’une manière générale, les franchiseurs s’attendent à ce que toutes les questions financières soient réglées dès que vous avez signé le contrat. Il est donc préférable de vérifier toutes les possibilités qui vous permettent de compléter votre investissement si nécessaire. Les banques et les entreprises de crédit peuvent vous proposer un prêt d’entreprise de démarrage. Certains franchiseurs peuvent également avancer les fonds nécessaires et vous devez les rembourser au fil des années.

Peaufiner les derniers détails

Devenir franchisé implique de nombreuses contraintes comme le choix du local où vous allez exercer votre activité. Ce dernier doit être validé par votre franchiseur avant que vous ne puissiez l’acheter ou signer le bail commercial. Bien évidemment, il vous indique au préalable les directives à suivre afin de faciliter vos recherches. Le mieux serait donc de trouver trois ou quatre emplacements que vous jugez parfaits et c’est à votre franchiseur de choisir en fonction des analyses commerciales qu’il effectue. Il faut toujours vous attendre à ce qu’il soit très strict et intransigeant sur certains points qui garantissent le succès de votre future société. Vous devez également suivre les formations qui sont fournies à tous les franchisés. Ces dernières peuvent avoir lieu avant la signature du bail ou lorsque vous effectuez encore des prospections pour trouver l’emplacement idéal. Il faut savoir qu’un programme de formation doit vous permettre de maitriser tous les produits et services que vous allez proposer à vos clients. Les formations incluent le marketing, le recrutement du personnel, la négociation avec les fournisseurs, la gestion des employés ainsi que tout ce qui est en rapport avec les démarches administratives.